Les tartelettes de poisson, en entrée

Voilà un type d’entrée qui est descendant des grandes tartes au poisson familiale que l’on fait au Québec, depuis le XIXe siècle. J’ai rencontré la recette dans plusieurs régions maritimes qui la font surtout avec des petits poissons comme les éperlans et les capelans que l’on monte en couronne dans une abaisse de pâte à tarte avec quelques garnitures comme des oignons, des tomates ou une béchamel, Je l’ai aussi rencontré ailleurs au Québec, comme au Centre du Québec et en Mauricie où on la fait avec des poissons d’eau douce qui ont beaucoup d’arêtes mais dont la chair est délicieuse, comme l’alose ou le corégone. Sur la Pointe de Gaspé, on en fait avec du hareng bouilli que les descendants des Jersiais appellent des « pâtés d’héthans ». C’est aussi une bonne façon d’improviser une entrée rapide avec un reste de poisson.