Les soupes épaissies à la fécule de pomme de terre

La grande majorité des gens épaississent leur soupe de fruits de mer avec de la fécule de maïs. Mais j’ai vu, dans mon enquête, que des femmes du Centre du Québec et de la Région de Portneuf prenaient le temps de se faire elles-mêmes de la fécule de pommes de terre. Pour ce faire, elles râpaient de grandes quantités de pommes de terre qu’elles couvraient d’eau pour faire sortir la fécule des pommes de terre puis qu’elles passaient au tamis. La fécule était ensuite versée dans de grandes assiettes à tarte et mises à sécher au four ou au soleil. On obtenait une galette de fécule grisâtre qu’on passait au tamis fin pour la réduire en poudre et la garder dans un contenant. On peut aujourd’hui en acheter à peu de frais dans les épiceries, mais ces fécules sont blanchies de façon artificielle. Les soupes de poisson ou de légumes sont avantageusement épaissies avec de la fécule de pomme de terre.